Transfert des actifs - BAI ˸ Où en sommes-nous?

Quels actifs ont été transférés à la National Insurance Company, à la MauBank et à la National Property Fund Ltd ? C’est un vrai jeu de devinettes puisque les principaux concernés refusent de communiquer sur ce sujet. Pour quelles raisons ? Certains évoquent que cela représente la liste de leurs investissements et qu’ils ne peuvent les dévoiler sans l’autorisation du ‘board’

H.L.-B   

 

Selon les chiffres mis à notre disposition par le Special Administrator, Yacoob Ramootola, des actifs à hauteur de Rs 9 milliards – comprenant « cash and immovable properties » ont été transférés à la National Property Fund Ltd (NPFL). Des « immovable properties » d’une valeur de Rs 3,6 milliards ont été transférées à la National Insurance Company Ltd (NIC). « All immovable assets have now been transferred and/or disposed of with cash remittance to NPFL », fait-on ressortir.

Par contre, personne n’est prêt à dévoiler la liste des différents actifs transférés à ces deux entités,  ainsi qu’à la MauBank.

Le ministre des Services financiers, Sudhir Sesungkur, en réponse a une question parlementaire en mai dernier, a soutenu que les ventes des actifs ont rapporté Rs 3 milliards, et que les transferts de biens fonciers vers le National Property Fund Ltd (NPFL) et la National Insurance Company (NIC) Ltd sont évalués à Rs 4,5 milliards.

Interrogé, Anil Sewpaul, le Chief Executive Officer (CEO) de la NIC, affirme, pour sa part, que « ces actifs représentent la liste de nos investissements, et qu’on ne peut rien dévoiler sans l’avis au préalable du conseil d’administration ».

Quant à Sanjay Issary, CEO de la NPFL, et Sridhar Nagarajan, CEO de la MauBank, ils ont préféré ne pas commenter la question.

« Difficilement convertibles »

Toutefois, nous avons pu mettre la main sur une liste de transferts d’actifss à la NPFL [Voir plus loin]. Quant aux actifs de la NIC, ils seraient, selon nos recoupements, « difficilement convertibles en cash ». Il s’agirait, entre autres, de débentures à hauteur de Rs 1 milliard détenues par BramCorp SH I Ltd, BramCorp SH II Ltd, BramCorp SH III Ltd et BramCorp SH IV Ltd,
qui seraient des « irrecoverable investments ». On compterait aussi des terrains à Sébastopol, près du Domaine de l’étoile, et à Petit Paquet.

Pour ce qui est de la MauBank, selon les informations officielles, elle a démarré ses opérations avec des actifs combinés d’environ Rs 33 milliards, et a bénéficié d’une injection de capitaux à hauteur de Rs 3 milliards du gouvernement.

« Au total, il y a eu ce qu’on appelle le ‘carving out’ des actifs en trois phases. Le premier a été en faveur de la National Commercial Bank devenue MauBank, en juin-juillet 2015. Puis un deuxième en faveur de la NIC, et le reste a été transféré à la NPFL », explique une source proche du dossier.

« Heavily burdened »

à l’époque, des actifs liquides, comprenant des investissements du groupe en Bourse, ont été vendus par PricewaterhouseCoopers (PwC) – alors administrateur – pour une valeur de Rs 1,8 milliard, et l’argent a été remis à la NPFL.

« Le problème, c’est que ceux qui ont effectué les transferts vers la NIC, NPFL et MauBank ont pris les actifs selon la valeur inscrite dans les livres de BAI. Ils se seraient basés sur le ‘valuation report’ fait à l’époque pour la BAI. Donc, les valeurs sont soit ‘highly inflated’, soit en dessous », indique notre source.

Selon elle, tout reste à faire concernant le dossier BAI, car les propriétés transférées sont « heavily burdened ». Des ‘fixed charges’, ‘floating charges’ et des inscriptions sont attachées à ces propriétés.

« La MauBank et la NIC ont récupéré des actifs ‘surcharged’. C’est pour cela que ces deux entités ont été affectées au début. Maintenant, la MauBank a pu s’en sortir et fait des profits. La situation au niveau de la NIC ne s’est pas tellement améliorée. Quant à la NPFL, elle doit trouver des locataires pour plusieurs des actifs à sa disposition », explique-t-on.

 

La liste des transferts d’actifs à la NPFL

•    Ancien bureau de la South East Asian Bank à la rue Bourbon/Remy Ollier

•    Pridhya Building à la rue Lareine/Louis Pasteur

•    3 lots au Galeries Evershine à Rose-Hill

•    5 ou 6 lots au Manhattan à Curepipe

•    Ireko House à Montebello, Pailles

•    St James Court (l’Union Européenne est actuellement locataire)

•    Un bâtiment à la rue Labourdonnais

•    Espace bureau au Stratton Court

•    Un espace commercial au sein de l’Industrial Building à Pailles (Solis Indian Ocean était locataire)

•    Un bâtiment occupé par deux locataires dans la zone industrielle à Terre Rouge

•    Kapu Kai Property à Grand-Baie

•    Bramer House à ébène (Des locataires sont recherchés pour occuper six étages)

•    Un bâtiment et un terrain – Yee Chuin Koon & Co Ltd

•    Diplomat Garden – 10 appartements

 

 

Quatorze dossiers à la FIU, et plus de Rs 15 milliards remboursées

Au total, 745 dossiers avaient été référés à la Financial Intelligence Unit (FIU) après l’écroulement du groupe BAI concernant le remboursement des victimes du Super Cash Back Gold, et Bramer Asset Management. Environ 731 dossiers ont été ‘cleared’ et ceux qui ont complété les formalités ont reçu leurs paiements. Au total, la NPFL a remboursé au-delà de Rs 15 milliards. Plus de 20 000 familles ont été remboursées. Toutefois, 14 dossiers sont encore à la FIU et font l’objet d’une enquête approfondie. Environ 132 coopératives, associations religieuses, compagnies et ‘employees funds’ étaient aussi concernés, et 106 ont été payés.

 

Des entités mises en liquidation

Depuis mai de cette année, plusieurs entités du défunt groupe Bai ont été mises en liquidation. C’est Yacoob Ramtoola, Special Administrator, qui fait la demande de mise en liquidation en Cour commerciale.

MAI 2017

Abingdon International Ltd

The Bramcom Holding Ltd

 

Blue Paradise Ltd

Arise Pictures (Mtius) Ltd

 

Dollis Co Ltd

British American Travel Ltd

 

Marcom Co Ltd

Greenearth Holdings Ltd

 

Creative Capital Co Ltd

Media Metrix Ltd

JUILLET

Atomix Boat (Mtius) Ltd

 

SEPTEMBRE

Ireko Design Ltd

Hot Springs Investment Holdings Ltd

 

Greenearth Development Ltd

Silver City Holdings Ltd

 

Hamid Hossen Ltd

Limerick Ltd

OCTOBRE

Beverly Hills Ltd

Logiba International Ltd

 

Silver City Holdings Ltd

Arise Studios (Mtius) Ltd

 

Bramwell Pharmaceuticals Co Ltd

The International Dealership Company Ltd

 

Bramcom (Africa) International Ltd

Matelco Limited

 

Sté de Montagne & De Commerce Ltée

Motor Care Ltd

 

Inryco Ltd

Bramagri Ltd

 

Ilsat Ltd

Camarfi Ltd

 

Bramcom Overseas Ltd

 

 

Puis, Georges Chung Ming Kan a été nommé liquidateur des filiales du défunt groupe.

JUIN

BA Logistics Co Ltd

Agence Générale de Commerce Ltée

JUILLET

Saxton Ltd

Arise Pictures (Mtius) Ltd

 

Greenearth Holdings Ltd

Bramer Property Fund Ltd

 

Tucson Ltd

Bramer Global Services Ltd

 

Marcom Co Ltd

 

SEPTEMBRE

Ireko Design Ltd

Hot Springs Investment Holdings Ltd

 

Montevallo Co Ltd

Ireko Holdings Ltd

 

Media Metrix Ltd

Bramer Capital Brokers Ltd

 

Dollis Co Ltd

Abingdon International Ltd

 

Bramer Asset Management Ltd

 

OCTOBRE

Ireko Climatics Ltd

Fort Abaco Investment Holdings Ltd

 

Greenboro Promoters Ltd

GRNW Boat Yard Ltd

 

Arise Studios (Mtius) Ltd

Ireko Joinery Contractors Ltd

 

Bramwell Pharmaceutical Co Ltd

Xanboo International Co Ltd

 

 

Pour plus d'info: Lecture en ligne Télécharger