Bilan financier de Southern Cross Tourist Company Ltd: Une ‘retirement gratuity’ qui plombe les profits

La lecture des comptes de Southern Cross Tourist Company Ltd, société cotée sur le marché secondaire de la Stock Exchange of Mauritius, a surpris quelques acteurs du secteur. Le motif : une ‘retirement gratuity’ de Rs 13 millions payé pendant l’année financière 2017, et qui a plombé le profit annuel de près de 50%, passant de Rs 19 millions à Rs 6,1 millions. Ceux-ci chutent à Rs 701 000 après impôt

H.L.-B

S’agit-it d’un ‘golden handshake’ ? C’est la question que se posent certains dans le secteur après la lecture du bilan financier pour l’année 2017 de Southern Cross Tourist Company Ltd. Cette société, cotée sur le marché secondaire de la Stock Exchange of Mauritius, est une filiale de la Compagnie de Beau Vallon Ltée. Elle gère trois hôtels, à savoir Le Preskil Beach Resort à Pointe-Jérôme, le Solana Beach Resort à Belle Mare et Astroea Beach à Pointe d’Esny.

Dans les comptes audités pour l’année financière terminant le 31 décembre 2017 figure un ‘Exceptional item’ qui se lit comme suit : « Exceptional item of Rs 13m consists of retirement gratuity payable during the financial year 2017 ».

En 2016, Southern Cross a enregistré un profit de Rs 13 millions. L’année dernière, la profitabilité s’est améliorée en passant à Rs 19 millions. Mais c’était sans compter cet item exceptionnel qui a réduit le profit à Rs 6,1 millions. Après prélèvement de l’impôt, le profit chute à Rs 701 000, contre Rs 10 millions en 2016.

« Est-ce le Chief Executive Officer qui a bénéficié de cette ‘retirement gratuity’ ? », se demande-t-on.

Pour rappel, la Compagnie de Beau Vallon Limitée a été créée en 1921. Son conseil d’administration est comme suit: Gérard Garrioch (président non-exécutif), Thierry Merven (directeur exécutif), Jacques d’Unienville (directeur non exécutif), Patrice Doger de Spéville (directeur indépendant non exécutif), Bertrand Thévenau (directeur non exécutif), Didier Maigrot (directeur indépendant non exécutif) et Jacques Harel (directeur indépendant non exécutif).

En février de cette année, la Compagnie de Beau Vallon Limitée a dévoilé son projet phare : un village intégré à Pointe d’Esny sur 168 arpents avec un poumon vert de près de 30 arpents qui constitue un élément majeur et original du développement. Pointe d’Esny Le Village est le premier projet immobilier dans le pays à être développé autour d’étangs naturels qui seront préservés, restaurés et mis en valeur.

Pour plus d'info: Lecture en ligne Télécharger